top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThomas Dupont

Le guide pour se lancer en freelance sans expérience !

Dernière mise à jour : 28 nov. 2023

Vous vous demandez si se lancer en freelance sans expérience est réellement possible ? C’est tout à fait faisable, à condition de choisir une activité professionnelle adaptée et de s’investir suffisamment dans ce nouveau projet. Moi-même, j’étais salarié dans un cabinet d’audit financier, avant de lancer mon activité de rédacteur web… ce fut une reconversion totale ! Découvrez mes astuces pour réussir le lancement de votre activité d’auto-entrepreneur.


femme travaillant en freelance

Choisir une activité professionnelle en rapport avec vos compétences


Avant de démarrer votre nouveau travail en freelance, vous aller devoir déterminer quelle activité professionnelle vous souhaitez exercer, et quels services vous allez proposer à vos futurs clients. Pour cela, je vous conseille de commencer par faire le point sur vos compétences, mais aussi sur ce que vous souhaitez faire ou ne pas faire.


Il est important d’opter pour une profession réaliste, au vu de votre parcours et de votre profil. Par exemple, le métier d’architecte demande de longues années d’étude. Si vous n’avez jamais suivi de cours dans ce domaine, il est peu probable que vous soyez en mesure d’y trouver des missions dans un futur proche… En revanche, certains domaines d’activité sont plus accessibles, même si vous ne disposez pas des compétences requises au premier abord… c’est notamment le cas de la profession de rédacteur SEO !


Enfin, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à vous positionner sur une niche, c’est-à-dire sur un domaine précis. Grâce à mon expérience professionnelle en comptabilité, j’ai pu proposer mes services de rédaction de textes sur des sujets comptables et financiers. J’ai rapidement compris que ces missions étaient très recherchées, et plutôt bien payées.


Vous former pour devenir un expert dans votre secteur d’activité


Quand on souhaite se lancer en freelance sans expérience, la formation est une étape incontournable. Quel que soit votre secteur d’activité, vous trouverez de nombreux formateurs, en ligne ou en présentiel. Consultez bien les programmes de formation, pour vous assurer qu’ils répondent à vos besoins, et optez pour un prestataire qui vous inspire confiance.


Grâce aux compétences et aux connaissances que vous aurez acquises, vous serez en mesure de démarcher vos premiers clients avec un surplus de confiance. Vous devriez également pouvoir leur proposer un travail de qualité, ce qui va vous aider à les fidéliser.


Femme en reconversion pour devenir freelance

Bien réfléchir au statut juridique avant votre création d’entreprise


Si vous souhaitez devenir travailleur indépendant, plusieurs statuts juridiques s’offrent à vous. Il est important de connaître ces différentes possibilités, pour identifier celle qui est la plus adaptée à votre activité et à vos aspirations.


Le statut d’auto-entrepreneur est le plus populaire, du fait du peu d’obligations comptables et juridiques qu’il impose. En outre, la micro-entreprise permet une adaptation du montant de vos cotisations sociales à votre niveau d’activité, puisqu’elles sont indexées sur votre chiffre d’affaires. Si vous ne travaillez pas et ne générez pas de revenus, vous ne payez pas de charges !


Vous pouvez également choisir d’exercer votre activité d’entrepreneur en créant une société unipersonnelle, telle que l’EURL ou la SASU. Avant de faire votre choix, pensez à bien analyser toutes les spécificités liées à la forme juridique choisie, notamment en ce qui concerne la responsabilité de l’associé unique. Attention, l’EIRL n’existe plus depuis 2022.


Dans tous les cas, il est important d’avoir conscience du fait que vous bénéficierez d’une protection sociale moins étendue que pour le salariat, notamment en matière de retraite.


Informer votre réseau sur votre nouvelle activité d’indépendant


Quand on décide de se lancer en freelance sans expérience, on peut vite se sentir isolé, et parfois perdu. Je vous invite donc à faire part de votre nouveau statut d’entrepreneur à vos amis et à votre famille, qui pourront vous épauler quand vous vous poserez des questions.


Informez également l’ensemble de votre entourage de la création de votre entreprise individuelle, en partageant cette information sur les réseaux sociaux, et notamment sur Linkedin. Avec un peu de chance, le bouche-à-oreille vous aidera à trouver des clients, et à débuter vos premières missions rapidement.


post Linkedin annonce nouvelle activité

Vous fixer des objectifs pour trouver des clients


Pour pouvoir travailler en freelance, il vous faut trouver des clients. Sans eux, vous ne générerez pas de revenus et votre activité d’auto-entrepreneur ne sera pas viable longtemps. Que vous soyez consultant SEO ou développeur, vous allez donc devoir vous atteler à la prospection.


Pour vous motiver dans vos démarches et ne pas procrastiner, je vous encourage vivement à vous fixer des objectifs chiffrés. Ce peut-être, par exemple :

  • Démarcher 10 nouveaux prospects par jour ;

  • Facturer votre première société cliente avant la fin du troisième mois de votre activité ;

  • S’inscrire sur 2 plateformes de mise en relation de freelance différentes (Malt, Fiverr, etc.).

Pour vous aider à trouver vos premiers clients, je vous encourage également à participer à des événements liés à votre secteur d’activité et à travailler régulièrement dans des espaces de coworking. Vous développerez ainsi votre réseau, en maximisant vos chances de trouver des clients potentiels.


Ne pas proposer des tarifs au rabais pour vos missions de freelance


Quand on souhaite se lancer en freelance sans expérience, on peut être tenté de brader ses tarifs pour dénicher ses premières missions rapidement.


Si le syndrome de l’imposteur touche beaucoup de personnes qui débutent un travail en freelance, il ne faut pas perdre de vue que votre objectif est de vivre de votre nouvelle activité. Vous devez donc viser un niveau de facturation suffisant. En bradant les prix de vos missions dès le départ, vous aurez du mal à renégocier une hausse de ceux-ci dans le futur. En tant qu’indépendant, soyez donc ferme avec les personnes qui souhaitent faire appel à vos prestations.


Pour fixer vos tarifs, je vous recommande de réaliser une étude de marché, et de calculer votre taux horaire idéal. Celui-ci doit vous permettre de vivre confortablement, en vous laissant la possibilité de prendre des congés de temps à autre.


femme fixe ses tarifs en freelance

Si devenir freelance peut constituer une belle aventure, celle-ci n’est cependant pas sans risques, comme je vous l’ai récemment expliqué dans un article présentant les avantages et les inconvénients de ce statut. Si vous hésitez à franchir le pas, vous pouvez consulter ma liste des 6 qualités utiles pour se lancer en freelance sans expérience.

Bình luận


bottom of page